Le temps d'une rose

 
L'enfant joue dans le grand jardin de l'insouciance.
Il est la pureté, le printemps, une fleur à peine éclose.
Il est la vie, l'Amour, la tendresse et l'innocence,
Un oisillon chancelant, le bouton d'une rose.

A l'heure où sonne le clairon du régiment,
Ce sont les premiers envols et les premières tentations.
Le jeune homme découvre la vie et la passion des sentiments,
Le temps des désirs, des plaisirs, des rêves et des illusions.

Quand il dit « Oui » à sa fiancée toute de blanc vêtue,
Le « Oui » de l'Amour, de la tolérance et de la fidélité,
Son cœur bat fort la chamade et ses yeux sont émus.
Moments intenses où deux êtres s'enlacent à tout jamais.

Le quotidien devient auto, métro, boulot, dodo.
Réalités parfois difficiles pour des âmes en détresse.
Et quand soufflent les vents de la discorde sur le duo,
L'Amour est le plus fort et tout redevient caresses.

Des sourires de bébé et le soleil entre dans la chaumière,
Rayons de bonheur, de jeunesse et de renaissance.
Donner la Vie, transmettre le sang de père et mère,
Quel programme pour donner un sens à l'existence !

Puis la longue rivière du temps coule, inlassablement.
Les premières rides accompagnent les tempes grisonnantes.
Des années trop vite passées, empruntes de joie et de tourments.
Retarder la ronde du temps devient une envie urgente.

A la force de l'été, succède l'automne de l'âge.
Une saison où, dans le jardin, la rose se flétrit.
Un temps pour la réflexion, la lecture et les voyages,
Un temps pour se souvenir des séquences de sa vie.

L'âge des maux quand les corps fatigués ploient sous les ans,
L'âge d'or quand les deux regards peuvent encore se croiser,
L'âge de la solitude quand l'autre cœur n'est plus présent,
L'âge où la rose se détache de la Vie pour à tout jamais s'en aller.

Marc GANRY


Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir