L'appel de l'automne

 
Sur la terrasse de l'automne,
Octobre m'invite à la fête,
Un grand honneur pour ma personne,
Une aubaine pour le poète.
Voici la chorale des oiseaux,
Douce mélodie d'ouverture,
Aujourd'hui le spectacle est cadeau,
Un présent de dame Nature.

Accroché à la voûte azurée,
Le soleil embellit le décor,
Et sur les villages et forêts,
Ses feux sont argent et or.

Magie renouvelée des saisons,
Où les bois, vêtus de verdure,
Troquent leurs magnifiques blousons,
Pour de belles et chaudes parures.

Théâtre grandiose et fascinant,
Quand s'embrasent vallées et coteaux,
Scénarios d'extases permanents
Lorsque flamboient chênes et bouleaux

Un émerveillement perpétuel,
Imaginé par le Créateur,
L'union sacrée entre terre et ciel,
Régal des yeux pour le spectateur.

Les feuilles mortes volent au vent,
Dernières danses en fin de vie,
Ombrages bénis de leur vivant,
Tapis onctueux pour marcheurs ravis.

Il se fait tard et je dois partir,
L'appel de l'automne m'enivre,
Demain, il me faudra revenir,
Pour le plaisir des yeux, pour vivre

Marc GANRY


Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir