Marcillac A.O.C », entre conte et réalité (Bacchus, invité d'honneur de la Saint-Bourrou

2ème partie : Bacchus, invité d'honneur de la Saint-Bourrouentreconteetrealite2


Une brise tiède et parfumée, avant-garde de l'été
Emporte avec elle les restes d'une fraîche matinée.
Sous les marronniers de la place du village
Tous les cœurs et les âmes sont à l'ouvrage.
Les femmes disposent de belles nappes blanches,
En ce lundi de Pentecôte, c'est presque dimanche !
Des fleurs embellissent et imprègnent de senteurs le décor
Tandis qu'une cornemuse et une flûte aiguisent leurs accords.
Des cuisines s'échappent de délicieux fumets,
Les meilleurs vins du Vallon coulent dans les pichets.
Dix sons de cloches appellent à la messe.
Dehors, l'autel est dressé, les curés se pressent.
C'est vrai qu'aujourd'hui, au pays du Fer Servadou,
On fête un duo peu commun, Vierge Marie et Saint-Bourrou,
Sans compter le point d'orgue de cette journée festive !
« Bacchus, le Dieu de la vigne et du vin comme convive,
S'exclame, dépité, monsieur le maire,
Pourquoi ne m'a-t-on pas prévenu, de quoi ai-je l'air ?
Un dieu dans ma cité et je ne le sais pas » ?
Sans se faire attendre, une voix s'éleva :
« Oh, premier élu de Marcillac, es-tu un vigneron » ?
« Comment osez vous, l'intrus, me parler sur ce ton » ?
« Je suis le cocher et le serviteur du Grand Bacchus,
Il ne veut à ses côtés que des vignerons, pas plus,
C'est bien leur fête aujourd'hui dans le Vallon,
Pas celle des notables et des élus de la région » !
Et le shérif local s'en alla, bouillonnant de colère.
Sous l'ombre accueillante des marronniers, les prêtres sont fiers.
Dans quelques instants, ils vont dire la messe avec un dieu
Qui fit halte, par hasard, éreinté par un voyage laborieux.
Vignerons, femmes et enfants, venus de partout, entourent l'autel
Pour communier très fort avec Bacchus, leur Dieu, Immortel.
Bacchus qui apparaît, magistral, tout lumières,
Dieu de la vigne et du vin, suprême dignitaire,
Acclamé par des âmes nées des profondeurs du terroir,
Vénéré par des besogneux aux mains chargées d'Histoire,
Sublimé par des regards empreints d'humilité,
Adulé par des cœurs débordant de générosité.
« Vignerons, femmes et enfants de vignerons, tous du Vallon,
Moi, Bacchus, Dieu de la vigne, je vous donne ma bénédiction,
Moi, Bacchus, Dieu du vin, présent au pays du Fer Servadou,
Suis fier et heureux de partager ce jour de fête avec vous » !

(A suivre – 3ème partie : La bénédiction de Bacchus ).
Marc Ganry

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir