Ces quelques mots, juste en passant

Aime-moi, la terre tournera sans nous*,
Je m'en vais, dit l'artiste, j'ai perdu,
On m'a battu, petite fée*, c'est fou,
Ne pas trahir ma France, j'aurai voulu.
 
Adieu, il ne faut pas partir déjà !
Reste, si tu te rappelles ma vie !
Mon pauvre amour, attends, emporte-moi,
Tout peut recommencer, à coups de nuits !

Le voyage, pour oublier, partir,
La route, la ronde autour du monde,
Le chemin de croix, ouais, qui peut dire !
Sûrement pas pour la Marie Joconde !

By, by, my love, je pars, je ne sais plus,
Je vais, entre Québec et Montréal,
Où bien, Lisbonne, Bornéo, m'entends-tu ?
Mon pays, je le fuis et j'ai très mal.

Tu t'en vas, laisse moi l'ombre d'un baiser...
Qu'on s'aimait, nous, les amants de l'espace...
Dis, était-ce rêve ou réalité ?
Aime-moi fort, le temps d'une valse.

Adieu, la belle, c'est la vie, tu vois,
Tu seras ma princesse lointaine,
Et quand je reviendrai d'Al Cantara,
Cathy, alors, tu deviendras ma reine.

Un signe de toi changera ma vie,
Ce que je crains, c'est l'avenir sans toi !
Je ne pourrai me faire à une autre vie,
Je te le dis, pour la dernière fois.

La fille est là, à regarder la mer,
Le cœur envahi d' un grand désespoir,
Elle le voit s'éloigner.... c'était l'hiver
Sur une petite plage , un soir...

Il n'était rien qu'un homme, pas un dieu,
Musicien, chanteur, mais un poète
Incorrigible rêveur les matins bleus,
La joie et la vie dans les guinguettes.

Marc GANRY
* Chaque groupe de mots colorié correspond à un titre de chanson d'Alain Barrière


Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir