La pause du quinqua

{showcomments}

Le quinqua s'en va sur le chemin de la vie,
Il égraine les ans, irrémédiablement,
De longues années, au temps, trop vite ravies,
L'âge pour une pause, naturellement.

Joyeux anniversaire, levons nos verres,
Prendras bien un an de plus, chantons tous en chœur.

Moment de fête, un cap dans l'existence,
Pour visionner le film des années passées,
Se ressourcer à la fontaine Jouvence,
Planter le drapeau, et poursuivre l'odyssée.

A toi, le quinqua, nos vœux les plus sincères,
Cinquante, un joli chiffre, tout en rondeur.

Aujourd'hui t'es soleil, c'est l'été de ta vie,
Un temps où les rides taquinent les cheveux blancs,
Une saison qu'on voudrait figer à tout prix,
Tout simplement, ralentir l'horloge du temps.

Ne pense ni à l'automne, ni à l'hiver,
Abreuve ton cœur à la source du bonheur.

Dans ta chaumière, tout est vie, tout est chaleur,
Les années coulent à la fontaine d'amour.
Tes enfants sont l'écho vivant de ta grandeur,
Ils porteront très haut ton nom, jour après jour.

Croque très longtemps les saisons de la Terre,
Tu es notre horizon et notre bienfaiteur.

Toi, le quinqua, reprends ton bâton et va
Nous te faisons une haie d'honneur et d'amour,
Garde nous tous dans ton cœur, mon petit papa,
Nous veillerons sur toi, demain et toujours.

Il te reste beaucoup de route à faire,
Ne faiblis pas quand viendra le temps des douleurs.

Cueille jusqu'à la nuit des bouquets de printemps ;
Offre les, enrubannés de ta tendresse
A ton aimée, compagne de tous les instants,
Pour embellir les matins de la vieillesse.

A nouveau, quinqua, joyeux anniversaire,
Soixante s'annonce déjà tout en douceur.

Marc GANRY


Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir