Le village à deux têtes

levillageadeuxtetes
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Il est une fois, un village à deux têtes.
Son histoire est pour le moins originale,
Elle vaut bien quelques quatrains du poète,
Un hameau double, digne d'une carte postale.
 
Deux communes, deux départements, deux régions
Pour une bourgade au doux nom de Saint-Santin.
Jolie cité entre Cantal et Aveyron,
Curiosité historique pour deux villages en un.
 
Nichés entre Auvergne et Midi-Pyrénées,
Les villages siamois ne se livrent plus bataille.
Les querelles intestines sont abandonnées
Mais la mémoire est gravée, vaille que vaille.
 
Deux clochers, deux écoles et deux cimetières.
Le Dimanche, fallait pas se tromper d'église
Les curés santinois rappelaient la frontière.
A chacun sa Maison de Dieu, qu'on se le dise
 
Le monument aux morts est seul sur la frontière
Une stèle commune pour les victimes du Devoir,
Un repère aussi pour les vaches Aubrac et Salers,
Une "ligne Maginot" pour bêtes et âmes en foire.
 
Une situation unique, une séparation originelle.
Une cohabitation amère, des bagarres acharnées
Une "ligne de démarcation" théâtre de querelles,
"Cantalou, ta gueule de loups, Aveyronnais, tête de cochonnet !"
 
Une frontière entre les deux Saint-Santin, c'était hier !
Aujourd'hui, le "mur" n'est plus conflit de voisinage,
Les ans passent, les générations sont éphémères,
Les écrits restent et racontent l'inimitié des deux villages.
 
Toi qui aimes les histoires insolites et originales
Arrête toi au cœur de Saint-Santin, le village à deux têtes.
Deux bourgades siamoises entre Aveyron et Cantal
Jadis, deux clochers rivaux, aujourd'hui Amis. Jour de fête !
 
Marc Ganry
01/11/2018

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir