Vacances de charme

L'âme légère et le cœur joyeux,Office du tourisme
Il va, sur la route des vacances,
Le prisonnier libéré du boulot.
Evadé d'un quotidien tumultueux,
Où les cités béton sont défiance,
L'Homme contemple les verts coteaux.

Sur un banc, il s'émerveille.
Il sent monter en lui un grand bonheur,
Indicible appel du Causse et du Vallon.
Le temps s'arrête au pays du « Soleil »,
De nouveaux matins, pour le visiteur,
A savourer dans ce coin d'Aveyron.

Le village vit aux rythmes de l'été.
L'horloge ralentit les aiguilles du temps
Et donne à la rue des airs d'exotisme.
Marcillac-Vallon salue le vacancier,
Heureux pèlerin qui s'en va gaiement
Chercher l'info à l'espace tourisme.

Sa vitrine rutilante est une invitation :
Surprendre les joyaux du terroir,
Partager sans compter ses richesses.
L'office de tourisme, l'écho du Canton,
La maison où le voyageur vient s'asseoir,
Bercé par la voie suave et experte de l'hôtesse.

Des chemins et des sentiers à parcourir,
Des églises et des châteaux à visiter,
Elle est là, souriante et tonique.
Des dolmens et des cazelles à découvrir,
Des caves pour le « Mansois » à déguster,
Elle est là, charmante et authentique.

Subjugué par tant d'attentions divines,
Il va avec bonheur et dynamisme,
Le vacancier, par le Causse et le Vallon.
Il reviendra, entre vignes et dolines,
Se ressourcer à l'espace tourisme,
Et y puiser, à nouveau, des informations.


Marc GANRY

 
Illustration : Photo prise par l'auteur et modifiée pour les besoins du poème.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir