Clairvaux d'Aveyron, un Eden dans le Vallon

Je connais un beau village,
Il parade au pied du Vallon.
Toujours coquet, il n'a pas d'âge,
Honneur à Clairvaux d'Aveyron.


Dans un décor de verdure,
Arborant ses coiffes en lauze,
Le hameau a fière allure.
Son cœur vaut bien une pause.

Ses paisibles ruelles étriquées,
Aux murs agressés par les ans,
Restituent des odeurs oubliées,
Des échos d'un autre temps.

Parfums de raisins broyés, le soir,
Echappés des caves animées,
Quand le moût coulait du pressoir,
Nectar divin et materné.

Pas des paysans besogneux,
Dévoués corps et âme à leur Terre,
Humbles, tenaces et valeureux,
Ce jour d'hui mémoire et repère.

Clairvaux d'Aveyron qui séduit
Dans ses habits couleur rougier,
Avec sa tour à mâchicoulis
Et ses portes, d'un passé fortifié.

Majestueux encorbellements,
Fenêtres à meneaux aux façades,
Un recueil de ravissements
Pour les regards en balades.

Eglise et monastère, en chœur,
Chantent les louanges de Clairvaux
Pour saluer les bourgades sœurs,
Panat et Cassagnes Comtaux.

Sur les coteaux, gardiens de la Cité,
Elles trônent, les vignes du Vallon.
Aux vendanges, elles vont enfanter,
Un vrai bonheur pour les vignerons.

Dans les caves, tout est fin prêt,
Le village attend le vin nouveau,
« Marcillac A.O.C » sera en Majesté
C'est déjà jour de fête à Clairvaux.

Marc Ganry

 

Illustration : photo internet

 

 


Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir