Valady d'amour

 

Je te salue, Valady d'amour,valady
Doux village aux couleurs du terroir ;
Tu as séduit mon cœur pour toujours,
Et tel un ami, je viens te voir.


D'histoires anciennes, nous causerons ;
Tu dois en avoir plein la tête,
Toi, la mémoire des vignerons !
Noble inspiration pour le poète !

Les coteaux sculptés en terrasses,
Eden pour les arbres du raisin,
Te font grands décors pleins de grâce
Et tu pauses à leur pied, en gardien.

Tu fais grand honneur à l'Aveyron,
Au mouton, préférant la barrique.
Valady d'amour, quel joli nom !
Du soleil, comme sous les tropiques !

Tes caves recèlent un trésor,
Mais que dis-je, un nectar divin !
Breuvage qui vaut son pesant d'or,
Vive le Marcillac, le roi des vins !

J'aime tes rues aux senteurs d'antan,
Foulées, jadis, par des pas besogneux ;
Tes murs rougeâtres sont bien vivants,
Corps outragés mais combien précieux.

Valady, pour toi, ces huit quatrains,
Des rimes enrubannées d'amour
Que je grave sur le parchemin,
Empreinte de ma plume pour toujours.

Ce poème, je te le dédie,
Je te mets à l'honneur, en ce jour,
Et même si tu n'es que Valady,
Pour moi, tu es Valady d'amour.


Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir