La nature dort d'un profond sommeil,
La neige est beauté sous le soleil.

L'arbre engourdi rêve de douceur,
Le paysage n'est que blancheur.

Le ciel saupoudre monts, bois et près,
Le vent souffle des bouffées glacées.

Le troupeau a faim d'herbe tendre,
Le père noël ne peut attendre.

L'écolier joue à faire des traces,
La mare aux canards n'est que glace.

La cheminée réchauffe les corps,
L'oiseau est prisonnier du décor.

La main se tend vers le vagabond,
L'or blanc est plaisir pour la station.

La porte s'ouvre pour l'égaré,
La bûche rougit dans le foyer.

Le divin enfant est à l'honneur,
Le sapin resplendit de couleurs.

La neige éphémère s'en ira,
La plaine endormie reverdira.

L'hiver s'effacera doucement,
Le bourgeon sonnera le printemps.

L'amour parfumera la sève,
Comme au temps d' Adam et de Eve.


Marc GANRY


Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir