Petite fleur

{showcomments}
Petite fleur cueillie dans le matin,
Encore empreinte de douce rosée,
Tu as conquis mon cœur de libertin,
Et tel l'oiseau, tu m'as apprivoisé.

Je m'enivrais du parfum de ton corps,
Voguant sur des flots de volupté,
Mes lèvres redessinaient ton décor,
Croquant les joyaux de ta nudité.

J'ai bu à la source de ta bouche,
Me délectant de ce nectar goût miel,
Nos vies s'enlaçaient telle une souche,
Puis s'abandonnaient sous l'azur du ciel.

Nos cœurs en feu brûlaient de tant d'amour,
Que l'eau de la terre n'aurait suffi,
Eteindre ces flammes jour après jour,
Aurait relevé du plus grand défi.

L'horloge du temps égrena ses ans,
Bien des saisons pour bâtir l'union,
Sceller l'amour et chérir deux enfants,
Fruits merveilleux, issus de la passion.

Quand mes doigts glissent sur ton visage,
Tes yeux pétillent d'un très grand bonheur,
Indicible et tendre message,
Rédigé avec l'encre de ton cœur.

Pour toi, j'écrirai sans modération,
Tu es l'essence de mes poèmes,
Trésor sacré de mes inspirations,
Rimes enrubannées de « je t'aime ».

Hier, à la croisée de nos jeunesses,
Tu m'as séduit et conquis pour toujours,
Aujourd'hui, je bois jusqu'à l'ivresse,
A ta coupe débordante d'amour.

Marc GANRY


Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir