Lui

 

Quand, à jamais, mes yeux se fermeront,lui
Peut-être à midi, peut-être à minuit,
Tous ensemble les anges chanteront,
Mon âme, ils conduiront auprès de Lui.

Lui, le Dieu, l’Eternel, le Divin,
Lui que j’ai aimé et que j’ai maudit,
Lui que j’ai prié, supplié, en vain,
Lui, tout Amour, que je vénère aussi.

Lui qui m’a fait rêver dans les livres,
Lui, le Maître du Ciel et de la Terre,
Lui qui, après la mort, fait revivre,
Lui à qui je parle dans mes prières.

Lui, le Berger des brebis égarées,
Lui, le Sauveur des âmes perdues,
Lui, le guérisseur des cœurs déchirés,
Lui, la Force des pèlerins qui ne croient plus.

Lui qui a ponctué mes dimanches et jeudis,
«Notre Père», «Je confesse», «Mon Dieu..»,
Lui qui reçoit, dans les jardins du Paradis,
Bienheureux, mécréants, pauvres et pèseux.

Quand, pour l’éternité, Il l’appellera,
Mon âme s’en ira auprès de Lui,
Dans l’Eden des Cieux, Elle résidera.
Une Etoile s’allumera et brillera dans la nuit.

Marc Ganry

01/04/2012


Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir