A l’aube d’un crépuscule d’hiver

(Hommage à Jacky, notre frère)
 
Une soirée de retrouvailles entre frérots,jacky
Des heures merveilleuses qui rappellent l'enfance,
Moments de bonheur pour Francis, Jacky et Marco
L'Amour fraternel unit, si beau, si intense.
 
Délicieux instants pour frangins sexagénaires,
Trois pèlerins sur les chemins de la Vie,
Existences bien remplies, chacune à leur manière,
Une soirée affective entre frères à nouveau réunis.
 
Un trio de papis autour d'un dîner de fraternité,
Quelques clichés avant de se dire : »Bonne nuit »,
Francis, Jacky et Marco, pour la postérité,
Une nuit tragique où Jacky, cette Vie, a fui.
 
Quelques mots gravés à l'encre noire,
Sur une feuille de papier blanc,
Une main tenue par le désespoir
Quand le présent n'est plus que tourments.
 
Il est parti à l'aube d'un crépuscule d'hiver,
Seul, très seul dans le silence de l'aurore,
Sans bruit, pendant le sommeil de la chaumière,
Déjà aspiré par le néant quand survint la mort.
 
Les souffles d'Eole devenaient ouragans dans sa tête,
Face aux déchaînements, il décida l'irréparable,
Il n'affronterait plus les tempêtes,
Lui, le familier des sommets, l'élite, l'incommensurable.
 
Menant combats contre la fourbe déprime,
Le regard dérobé par la maladie,
Il tomba dans les profondeurs de l'abîme,
Un gouffre sans fond et sans sortie.
 
Quelle force l'a poussé à changer de rivage,
Qui sont ces démons qui anéantirent sa Vie,
Fermèrent les persiennes de son visage,
A l'Amour des siens, notre frère ont ravi.
 
Un enfant secret, volontaire, attentionné,
Un gagnant d'exception, un valeureux combattant,
Un élève remarquable, un besogneux passionné,
Un travailleur tenace, émérite, de grand talent.
 
Un fils cadet, brillant, tout en admiration et grandeur,
Toujours au plus haut niveau, honneurs suprêmes,
Un fonceur au zénith de la notoriété, un décideur,
Un « drôle(*) », qui n'oublie pas sa maman pour lui dire « Je t'aime ».
 
Il est notre frère, un maillon fort qui lie nos existences,
Notre sang, notre nom, nos repères, notre fierté,
Notre modèle, la perfection dans l'excellence,
Un indéfectible Amour fraternel qui perdure à jamais.
 
Une mère effondrée, deux frères anéantis,
Trois enfants écrasés de douleur, leur maman déchirée,
Une compagne écroulée, une famille meurtrie,
Des collègues et amis sous le choc, attristés.
 
C'était une soirée de retrouvailles fraternelles,
Y avait Francis, Jacky et Marco, tout comme autrefois,
Quand, sous le toit de notre enfance, la Vie était belle,
Jacky se repose dans ses montagnes. Entend-il nos pourquoi... ?
 
Le 28 Février 2013
Marc Ganry, son frère benjamin.
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir