{showcomments}
 
D'un souffle chargé de nostalgie,lachevreetlestourtereau-001
Je chasse la brume de mes souvenirs.
Je redeviens un enfant, divine magie,
Quand les premières sèves appellent les plaisirs.
 
Douce évocation d'un autre temps,
Clichés secrets d'un printemps de jeunesse,
Indicible retour à l'aube de mes ans,
Découverte de la Vie, des désirs et des caresses.
 
Moments intenses de grande volupté,
De brûlants baisers qui donnent la fièvre,
Des bouquets de « Je t'aime pour l'éternité »,
Des gerbes de félicité qui fusent des lèvres.
 
« A la Vie, à la Mort », quand on a treize ans,
Regards profonds, promesses en béton,
Des châteaux en Espagne à bâtir sur des serments,
Toute une vie d'Amour et de passion.
 
Sur un lit de verdure printanière,
Deux bouches sont en feu et le temps s'arrête.
Rencontre privée à l'abri des yeux révolvers,
Un billet d'exception pour la blanche biquette.
 
Une chèvre pour faire divertissement,
Deux cœurs enflammés qui surveillent ses ripailles.
Le caprin y trouve son compte assurément,
Une simple ruse pour ragots canailles.
 
Près de la fontaine, je suis Adam, elle est Eve,
Dans nos poitrines, l'Amour bat la chamade.
La chevrette broute, elle ne connaît pas de trêve,
Elle, la complice de nos intimes escapades.
 
Le poète fait vibrer les cœurs et parles les mots,
La brume revient, la biquette va repartir.
Nous étions deux enfants, des tourtereaux,
Passent les années, restent les souvenirs.
 
le 20 Janvier 2013
Marc Ganry
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir