Le bol et les tartines de mes dix ans

Le jour se lève, le soleil monte dans le firmament.
Dans la chaumière de mes jeunes années,
Clichés de vacances d'un enfant chez sa maman,
Mes cheveux blancs poétisent en prenant leur petit déjeuner.
 
Qu'il est bon de se ressourcer à la fontaine de nos cœurs !
L'amour, l'affection et la tendresse de ma Maman
Me sont servis sur un très beau plateau de bonheur ;
Petit déjeuner copieux que je prends à la table des grands sentiments.
 
J'aime retrouver le bol et les tartines de mes dix ans.
Ils me restituent des parfums et des saveurs de mon enfance,
Hier de tout petits riens ; aujourd'hui de grands moments,
Secrètes retrouvailles avec le crépuscule de mon existence.
 
De doux souvenirs que je lis dans les yeux de ma Maman,
Indicible et intime communion entre une mère et son garçon,
Un bol d'amour filial que je bois savoureusement,
Des tartines beurrées d'affection que je trempe avec passion.
 
Qu'ils sont doux et voluptueux ces repas en tête à tête,
Quand Maman, toute heureuse, verse dans mon bol
Bonté, générosité, félicité, et dit, le cœur en fête :
« Reprends en encore, j'en ai plein, pour toi, mon drôle (*) »
 
J'aime retrouver le bol et les tartines de mes dix ans.
Ils me parlent d'amour, de tendresse et de douceur
Quand ils me sont servis à la table des grands sentiments
Par ma très chère Maman sur un grand plateau de bonheur.
 
Une Maman doit vivre longtemps, foi d'un enfant,
Aussi longtemps que vivent les roses.
Ma Maman, je veux la voir vieillir tout doucement,
Et écrire pour Elle des poèmes d'amour en vers ou en prose.
 
(* ) – drôle : enfant, en patois charentais.
 
Marc Ganry
07/08/2013
 

Ajouter un Commentaire