« Les trois de Vignolles » II

 
lestroisdevignolles1964
 
ou
II « Une fratrie tout honneur et fierté »
----------------------------------------------------------
« Les trois de Vignolles », quittent leur nid, leur berceau,
Ils s'en vont, les frérots, trois orphelins sous le choc.
Avec leur Maman, ils partent pour des horizons nouveaux.
Adieu, village de leurs racines, adieu levers au chant du coq.
 
Francis, Jacky et Marco découvrent une autre Vie.
Trois jeunes frères qui ouvrent leurs petites ailes,
Veillés par l'Etoile d'un Papa trop vite parti,
Tenus et guidés par le devoir et l'amour maternels.
 
Une maman qui unit sa vie à celle du cœur et de la raison,
Une main paternelle pour prendre celles de ses chéris,
Un duo nouveau pour mieux regarder l'horizon,
Un « autre papa », un « autre mari ».
 
Une autre vie, un autre destin, se reconstruire,
Ne pas faillir, avancer, étudier, aller de l'avant.
La Maman est fière de voir ses petits réussir.
Ils sont ses remparts quand reviennent les tourments.
 
L'oncle Raymond (*) dit sur le ton de l'humour :
Francis sera un disciple de Teilhard de Chardin,
Marco un « Lyautey » en gant de velours,
Jacky un « Turgot » contemporain.
 
« Les trois de Vignolles » et Tonton Raymond,
Un lien indéfectible, un amour digne d'un père,
Une force tranquille, un cœur débordant d'affection
Un oasis pour sa soeurette et ses neveux, sa chair.
 
Francis, Jacky et Marco, une fratrie tout honneur et fierté.
Trois grands drôles (*) qui assurent leur descendance,
D'adorables princesses et un prince pour la postérité,
De vrais petits soleils qui embellissent l'existence.
 
Trois charentais qui partent aux antipodes.
L'aventure, le travail sous les tropiques.
Dans le livre de leur vie, de beaux épisodes,
De belles pages à écrire pour une plume poétique.
 
(*) L'oncle Raymond : le frère de ma maman
(*) drôles : enfants en patois charentais
 
(A suivre III)
 
Marc Ganry
22/07/2013
 
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir