Il est une fois, voila bientôt quatre décenniesmeredenis
Une ancienne laveuse de linge devient très populaire.
Une célébrité, une artiste, tout simplement « La Mère Denis »
Tout le Pays est conquis par cette robuste lavandière.
 
Une merveilleuse, authentique et fort belle histoire.
« C'est ben vrai ça ! dit la star de chez « Vedette »,
Une vieille dame qui pousse sa brouette de linge vers le lavoir.
Une publicité légendaire qui rapporte à la firme gloire et pépettes !
 
Un jour, à l'aube de ses quatre vingt ans d'existence,
Tandis que son état de retraitée rime avec son état de précarité,
Madame Denis est « découverte » par la Providence.
D'un coup, de l'automne de sa vie, elle revient aux bienfaits de l'été.
 
Un bienfaiteur, en la personne d'un voisin agent publicitaire.
« La Mère Denis » doit vanter les mérites d'une machine à laver,
De la marque « Vedette », celle que les femmes préfèrent.
« C'est ben vrai ca », avec « Vedette » le lavoir n'est plus une corvée !
 
Et elle devient une vrai star de la publicité,
Une aubaine pour la lavandière, la Coqueluche de la France.
La « mère Denis » la notoriété, l'humilité et la simplicité.
La laveuse de linge qui reçoit rente à vie, et belles récompenses !
 
« La Mère Denis », l'emblème « Vedette » à la télévision.
La lavandière qui refuse longtemps de laver à la machine.
« La Mère Denis »,qui connaît les honneurs et la consécration,
Préférant l'eau froide, le savon et la bassine.
 
Je me souviens, j'étais soldat au service militaire.
Il y a de ça quelque quatre décennies.
Comme je l'ai aimée cette attachante et robuste lavandière !
Et ce poème, je le dédie à celle qui fut simplement « La Mère Denis »
 
Marc Ganry
Le 03/03/2014
Illustration : source Internet.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir