La chapelle de Saint-Jean-le-Froid

ou "Une église aux portes du firmament"
 
chapelleSaintJeanleFroid1
Tout là-haut, sur la colline,
Il y a une petite chapelle.
J'y vais souvent, rencontres divines
Rendez-vous secrets entre Terre et Ciel.
 
Dans la douceur des petits matins,
Elle m'apparaît, tout en beauté et magie,
Indicible force de Vie sur le Chemin
Quand mes pas de pèlerin sont en quête d'énergie.
 
Elle m'enveloppe de sa chaleur.
J'embrasse son Mystère et pénètre son antre de Foi.
Un bien-être inonde mon âme de pêcheur,
Le soleil brille sur la Chapelle de Saint-Jean-le-Froid.
 
Aux portes du firmament, la petite Eglise veille,
Un regard bienfaiteur sur la campagne où la Vie s'écoule doucement,
Un décor mystique pour le rêveur face à tant de merveilles,
Des présents offerts dans un écrin de quiétude et de ravissement.
 
Un havre de paix où la plume du poète exulte
Une halte pour retrouver les vrais bonheurs,
Un lieu de villégiature pour fuir la cité et son tumulte
Une harmonie de couleurs choisies par le Créateur
 
Une douce sensation de changer d'âges,
D'appartenir à un monde lavé de la présence de l'Homme,
Un profond désir de me fondre dans le paysage
De m'imaginer une autre vie, le temps d'un somme.
 
Un amour de Chapelle, au clocher légendaire
Quand viennent y mourir, le jour de la Saint Jean-Baptiste
Des nuées de fourmis ailées, dans le temps de la prière.
Des pèlerines trublions dont le mystère subsiste.
 
Elle trône la chapelle aux murs chargés d'Histoire.
Sur la colline sacrée, elle est le repère qui rassure.
Son clocher parade devant le soleil orangé qui se couche dans le soir
Il s'endort quand les étoiles posent leur voile de sommeil sur la Nature.
 
Je reviendrai, tout-là-haut, sur la colline
Dans la douceur des petits matins.
La chapelle m'enveloppera de sa chaleur divine,
Dans son antre de Foi, je puiserai l'énergie pour le Chemin.
 
21/04/2014
Marc Ganry

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir