Poème de Cyril, l'enfant du Cyclone, mon fils
 
Après une longue carrière rondement menée,
Entre sable chaud et Pays vert,
Tu te retrouves désormais prêt
A partager tes souvenirs en vers.
 
Toi qui as toujours préféré
Les plumes au strass et paillettes,
Laisse donc à Maman le soin
D'admirer ce talent de poète.
 
Les rimes ainsi couchées
Dans ces moments les plus durs
T'ont permis de nous éclairer
Sur des sentiers parfois obscurs.
 
De petit garçon Charentais
A retraité Aveyronnais,
Tu as toujours essayé
De nous montrer ta vision de la liberté.
 
Cet enfant du cyclone que je suis
N'a cessé d'être à l'écoute de ton message.
Ton talent pour les poèmes, je n'ai ;
Espérons que ça vienne avec l'âge.
 
Continue à nous écrire le livre de ta vie,
Transmets-nous encore ton amour des mots,
Et qui sait, un jour peut-être
Tes petites filles auront un papa poète.
 
Cyril Ganry
Aurillac, le 20 mai 2015