Quand elle m'apparut, toute immaculée,
Vierge et pure, mon cœur en fut comblé.
Secrètement, je souhaitais sa venue,
Elle, que j'avais si longtemps attendue.

Elle m'enveloppa de son châle blanc,
Ravivant en moi mes années d'enfant,
Quand les premiers flocons, marquant l'hiver
M'invitaient à leur anniversaire.

Je courrais sur ce tapis de blancheur,
Y plongeant et m'y roulant de bonheur.
Doux souvenirs, pour un petit garçon
Qui a grandi au rythme des saisons.

La neige est belle dans sa robe blanche,
Dentelles brodées ornant les branches,
Voilage ouaté pour fêter Noël,
Indicible cadeau, magie du ciel.

Bénite quand elle blanchit les pistes,
Défi pour les automobilistes,
Elle est un ravissement pour le skieur,
Parfois, un danger pour le conducteur.

La neige enjolive les montagnes,
Elle ensommeille aussi les campagnes.
Craquante, poudreuse et magique,
Elle peut aussi se montrer tragique.

Elle est à la fois paix et silence,
Majesté, force et attirance.
Puis elle disparaîtra tout doucement,
Pour laisser place à sieur le printemps.

La neige reviendra, un autre hiver.
Pour elle, j'écrirai encore des vers.
Dans la ronde du temps, elle prend place,
Pour rappeler les années qui passent.

Marc GANRY


Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir