C'est une école peu ordinaire,
Une belle classe en Corrèze.
Le maître n'est pas du tout sévère,
Les élèves y sont très à l'aise.

La nuit, à leur bureau, ils écrivent.
Leur plume n'a d'égal que leur talent.
Le cœur et l'âme attachés à Brive,
Leurs histoires se transforment en romans.

BORDES écrit l'heure du braconnier,
MICHELET gratte en attendant minuit,
VIOLLIER fait parler l'étoile du bouvier,
PEYRAMAURE, les flammes du paradis.

SIGNOL a rejoint Marie des brebis,
Quittant Adeline en Périgord.
De la classe, un beau soir, il s'est enfui
Pour rencontrer Lydia de Malemort.

Le maître PEUCHMAURD devint colère.
Pourquoi pas la belle Rochelaise,
Ou bien la Malvoisine. C'est l'enfer !
Y a aussi Jeanne la Polonaise !

LAUSSAC arriva à la Saint-Martin,
Elle fut la lumière des collines.
Elle enchanta le roi en son moulin
Et vint pour les noces de Claudine.

SOUMY croisa le regard de MULLER.
Il lui offrit le bouquet de Saint-Jean.
Les cent plus beaux chants de la terre,
Il chanta dans la cabane à Satan.

TILLINAC ne resta pas à l'écart.
Lui aussi, sous l'angélus de minuit,
Il connut l'Irlandaise du Dakar,
Une grande dame, rien que pour lui.

Ami, toi qui parcours ces quelques vers,
Je t'invite à l'école de Brive.
Y a une classe extraordinaire,
Et ça, il fallait que je l'écrive.

Marc GANRY


Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir