Qu'il est beau le grand pays France
Quand je découvre ses merveilles.
Qu'il est beau ce coin de Provence
Quand l'azur joue avec le soleil.

Je vais, entre rocs et verdure,
L'âme légère et le cœur gai.
Le maître des lieux a fière allure,
Il m'attend tout en haut du sentier.

Pas à pas, je m'avance vers lui.
Le souffle d'Eole me stimule.
C'est un moment de fête aujourd'hui,
Plaisir de l'esprit, plainte des rotules.

Il m'apparaît, vêtu de pierraille,
Géant qui veille en sentinelle,
Sublime, coiffé de rocaille,
Création digne de l'Eternel.

Je te salue, oh toi, Mont Ventoux,
M'incline devant tant de prestance,
Véritable océan de cailloux,
Montagne royale en Provence.

Don Juan pour les petites reines,
Tu défies les courageux mollets.
Sur tes sentes tu m'entraînes,
Devant toi, je vais me prosterner.

Me voilà, sommet de tous les vents,
Je suis ébloui par ta grandeur
Et vis avec toi un beau moment,
Merci de me donner tant de bonheur.


Marc Ganry
07 Juin 2009

Illustration : photo prise par l'auteur

Ajouter un Commentaire