Dans son habit de verre et de métal,
Il attend sa proie, tel un animal.
Les yeux fixes, le corps immobile,
Sans bruit, il chasse l'automobile.

Son gibier préféré, la vitesse.
Très souvent, il frappe sans faiblesse.
Il ne pense pas, il ne dit pas mot,
Sa mission, piéger voitures et motos.

Il ne dort jamais, le fonctionnaire,
Sur la route, il a beaucoup à faire.
Gendarme sanction, gendarme pognon,
A chacun sa liberté d'opinion.

Oui, ami, quoi que tu puisses penser,
C'est une offense à la maréchaussée.
Pandor est humilié dans son honneur,
Il se dit trahi par les décideurs.

Sur la route, il veille le radar,
Son éclair est fatal pour les chauffards.
Trop tard, maudir' l'Etat ne sert à rien,
Bonjour l'amende, au revoir les points.

S'il faut sur route, livrer bataille,
Je sais un moyen qui vaille.
Plutôt qu'un boîtier mi fer, mi verre,
Des gendarmes feraient mieux l'affaire.

La raison d'Etat est la plus forte,
Je m'y résouds et je la supporte.
Et si vous me trouvez un peu grognard,
C'est tout gentiment la faute aux radars.



Marc GANRY


Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir