Retour au "Calcadieu"

caladieu
Le jour se lève sur "le Calcadieu",
Berceau d'Amour, dans un écrin de verdure.
La rosée éphémère s'évapore dans les cieux,
Spectacle tout en beauté, magie de la Nature.
 
Le soleil étend son tapis de lumières.
Le ferme, depuis longtemps endormie, se réveille.
Elle ouvre avec bonheur ses lourdes paupières,
Portes et volets plongés dans un profond sommeil.
 
Les bois et les près quittent leur voile de brume.
La chorale des oiseaux chante la renaissance.
Le poète, spectateur, prend sa plus belle plume.
Un petit matin bleu sous le signe de la Providence.
 
"Le Calcadieu", un patrimoine en héritage.
Un corps de ferme où le coq ne chante plus.
Les cœurs et les âmes sont partis, usés par les âges.
Dans l'étable et la bergerie, la Vie a disparu.
 
Des toits et des murs agressés, chargés d'Histoire.
A la table des grands sentiments, les chaises sont vides.
La pendule sans voix à hâte de se mouvoir.
Dans les chambres, les lits sont froids et humides.
 
Eliette s'assoit près de la cuisinière à bois,
Comme elle le faisait quand elle était gamine.
Dans la douce chaleur, elle repense son autrefois.
Son esprit vagabonde dans la ferme de ses racines.
 
Elle voudrait stopper, la ronde infernale des ans,
Revivre ces années ravies par le temps qui passe.
Belles pensées utopiques qui fortifient le présent.
Elle voudrait tant que "le Calcadieu" ne s'efface !
 
"Le Calcadieu", un havre de communion,
Une jouvence pour Eliette et Michel, ses gardiens.
Fontaines d'Amour, de tendresse et d'affection.
Le bonheur, tout simplement, Eliette se souvient.
 
Jardin sacré loin du tumulte et des tourments,
Un coin de Paradis pour pèlerins en villégiature.
Un oasis de plénitude et de ressourcement,
Une parcelle de quiétude, authentique et nature.
 
Marc Ganry 12 Octobre 2016

Notre Dame de Foncourrieu

    foncourrieu (3)
 
C'est en Avril, la nature installe le printemps.
Les mariés entrent dans la Chapelle.
Elle est belle, dans sa robe de voile blanc,
Il est ému et n'a d'yeux que pour Elle.

SALERS, un nom Cantalien, cinq joyaux Cantalous

            salers

Dans un coin de paradis, quelque part en Auvergne,
Un lieu de villégiature pour se refaire une frimousse angélique,
Il y a un village, une liqueur, un fromage, une vache et un gâteau.
Une devinette ! Un même nom pour cinq joyaux, le renom du Cantal !
Un hameau typique à l'Histoire médiévale,
Un nectar jaune, rouge ou vert, pur élixir pour joyeux apéro,
Un fromage travaillé et élevé avec amour, à la saveur unique,
Une vache rustique et fidèle et un gâteau carré ! Voilà de fort belles enseignes !

La chapelle de Saint-Jean-le-Froid

ou "Une église aux portes du firmament"
 
chapelleSaintJeanleFroid1
Tout là-haut, sur la colline,
Il y a une petite chapelle.
J'y vais souvent, rencontres divines
Rendez-vous secrets entre Terre et Ciel.

PRUINES, "Un petit village typique et parfumé"

pruines
Le poète médite, l'âme vagabonde et le coeur léger.
Sa plume se fond dans un décor merveilleux,
Une prouesse du Créateur où fleurissent de souriants vergers
Une parcelle de Paradis suspendue entre la terre et les Cieux.

Muret le château, un village tout en douceur

muretlechateau
Je suis un pèlerin qui vais sur les chemins du bonheur,
Du genre petit matin quand la nature fait ses ablutions.
Dans les villages, je surprends les merveilles du Créateur
Les parfums du terroir qui aiguisent mon inspiration.

Le clocher de mon village

 

Qu'il est beau le clocher de mon village
Quand il veille sur les chaumières, cœurs de Vie.
La flèche pointée vers le ciel azuré, il n'a pas d'âge.
Témoin des joies et des peines, il sonne aussi midi.

La planète vache

 
La Corrèze, perle limousine,
Lieu sacré de la race bovine,
Fait naître en moi cette envie divine
D'honorer la reine des clarines.

La Dame des Hautes Terres

 

Majestueuse au milieu des Hautes Terres,vache1
Œil  maquillé et la corne effilée,
Entre boutons d’or et herbes rares,
Elle est la plus belle,  une vraie star.

Cabrerets village

La rivière « Célé » glisse dans la vallée.
Depuis la Création, elle creuse son lit.
Elle rafraîchit les parcelles en été,
Ses eaux calmes invitent les grands et petits.

Marcillac-Vallon, mon village

Oh, mon village, toi la perle du vallon,
Joyau niché dans ce beau pays d'Aveyron,
Sur le parchemin, je grave ton âme et ton cœur,
Expression d'un vrai désir et d'un grand bonheur.

Entre terre et ciel

Il m'apparut dans toute sa splendeur,
Mémoire vivante, entre terre et ciel,
Oasis décoré de mille fleurs,
Digne de la plus belle aquarelle.
 

Le Petit Versailles

 

Le Petit Versailles, quel joli nom !lepetitversailles
Serait-ce une idée du bon roi Soleil ?
Grand honneur pour ce lieu-dit d'Aveyron,
Pays divin qui n'a pas son pareil !

Vacances de charme

L'âme légère et le cœur joyeux,Office du tourisme
Il va, sur la route des vacances,
Le prisonnier libéré du boulot.
Evadé d'un quotidien tumultueux,
Où les cités béton sont défiance,
L'Homme contemple les verts coteaux.