La guinguette à Marco

 
Le soleil s'endort, il baisse le rideau,
Les étoiles se lèvent, guillerettes.
On s'éclate à « La plume de Marco »,
Un drôle de nom pour une guinguette !

Entendez-vous chanter et danser les mots ?
Paraît que le patron est un poète !
C'est son inspiration qui tient la sono.
Avec elle ce sont les valses musette,
Souvenirs nostalgiques des années rétro,
Des slows pour rappeler les amourettes
Et faire parler les sentiments viscéraux.
Gentiment, on lui susurre qu'elle mette,
Pour mieux vivre le présent, quelques discos.

La belle Ecriture est là pour la fête,
Elle est venue avec « Dico »,
Faut veiller qu'elle ne perde pas la tête
Piégée par le charme de vilains texto.
Le mal est partout, rien ne l'arrête.

Sur la piste, partage et bonheur font duo.
Les belles rimes, fraîches et coquettes
Sont tout sourire pour les quatrains nouveaux.
Les gentils sonnets leur comptent fleurette,
Mais quand les haïkus, un peu costauds,
Et les acrostiches, qui se croient vedettes,
Jouent les trublions à « La plume de Marco »,
Alors intervient le pandore poète
Qui, en maître des lieux, calme tous les mots
Et pour un temps, ferme la guinguette.

C'est comme ça à « La plume de Marco »,
Y a pas de place pour les troubles fête.
Dans cet Eden où tout est plaisir et repos,
Elle est un peu la nôtre, cette guinguette.
Sur la piste, on y vit chaque morceau
Tellement on se fond dans l'âme du poète
Qui nous offre ses vers, sublimes cadeaux.


Marc GANRY


Illustration : Le maître des lieux en personne.

Ajouter un Commentaire