Sur le Chemin des Vignes

charly sur le chemin des vignes
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Le cœur léger et la tête vagabonde,
Dans la douceur du matin, il marche l'âme en paix.
Il va à la recherche d'un nouveau monde,
Balade utopique qui vaut mieux que le canapé.

Spectateur émerveillé par tant de beautés,
Il se promène sur l'adret des coteaux verdoyants
Parmi les souches promises pour la prospérité.
Des joyaux maternés sur les terrasses des versants.
 
L'azur du ciel semble taquiner la verdure du Vallon,
Une aquarelle de couleurs digne d'une main d'artiste.
De superbes décors mis en place par le Vigneron,
L'indispensable acteur qui signe et persiste.
 
Le Vigneron, un Homme, pur produit de la Terre,
Une âme pieuse, dure, mais Oh combien digne.
Travailleur né qui redoute les vendanges amères
Le cœur, l'âme et les entrailles tout dévoués à la Vigne.
 
La scène est grandiose, propice à l'écriture.
Sur le Chemin, le promeneur l'embrasse du regard.
Marcillac-Vallon pause dans son écrin de verdure,
Une belle harmonie qui sublime le divin nectar.
 
Une carte postale du Vallon, passeport pour le Terroir,
L'union parfaite entre l'Homme et le Dieu Créateur.
Un partage sans faille des tâches, la réussite et l'espoir,
"Le Marcillac AOP" gratifie cette symbiose avec bonheur.
 
Le clocher de l'église Saint-Vincent parade en majesté,
Tout de rougier vêtu, il veille sur les toits alentours.
Il voudrait retrouver son prestige séculaire dans la Cité
Mais il sait que l'exode vers les villes sera sans retour.
 
Le Pont Rouge, vestige d'une époque révolue
Quand le minerai de fer était acheminé par le rail
Témoigne d'une période où les vignobles s'étendaient à perte de vue
Et nourrissaient plusieurs générations sous le même toit et au travail.
 
Le Chemin des Vignes, un haut lieu pour la contemplation.
le promeneur y vient souvent et prend place sous une ombre salvatrice.
L'Homme est un peu poète. L'Ecriture est sa passion.
Je suis ce promeneur Poète. Sur le parchemin, ma Plume glisse.
 
Marc Ganry
10/01/2020
 

Commentaires   
0 #1 AGUT Joseph 16-05-2020 16:40
Très beau poème. J'ai appris par ton livre que nous avions fait le franchissement de grade ensemble. Je suis le 2 ème en partant de la gauche au premier rang. Toi tu es à l'autre bout. Bien sur 32 ans de moins et les moustaches en plus. Amitiés Joseph
Citer
Ajouter un Commentaire