Rien que pour toi, Maman...

Sous le soleil radieux d'un beau jour de mai
Coloré de rose dans le vert printemps,
Mille feux dans les cœurs tu as allumés,
Quand tu apparus, voici quatre vingts ans.

Enfant, t'as connu le dur labeur des champs,
La longue route pour la communale
Où tu appris la lecture et le chant,
Le calcul, la dictée et la morale.

Les ailes de la liberté t'ont poussé,
L'âge des plaisirs, des désirs, des passions.
Moments intenses pour deux jeunes fiancés,
Promesses d'amour pour fortifier l'union.

Et quand tu as dit oui pour l'éternité,
Le oui à la vie limpide et féconde,
T'étais belle dans ta robe de mariée,
Dansant et chantant dans la grande ronde.

Tu devins une maman merveilleuse,
Veillant tendrement sur tes trois chérubins.
Ils t'ont comblée et rendue très heureuse,
Beaucoup d'azur pour atténuer les chagrins.

Tu as eu ton lot de peines et de larmes.
La vie qui court n'est pas toujours un roman.
Dans le combat, jamais tu ne désarmes,
Pourtant les maux de ton corps sont bien présents.

Si le temps qui passe laisse des traces,
Tu aimes toujours le soleil qui brille.
Et quand les rides te parlent dans la glace,
C'est que tu n'es plus une jeune fille.

La plume glisse avec l'encre du cœur,
Des mots magiques, rien que pour toi, Maman.
Aujourd'hui, je suis empli de bonheur,
Et souffle avec toi tes quatre vingts printemps.

Marc GANRY


Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir