Cabrerets village

La rivière « Célé » glisse dans la vallée.
Depuis la Création, elle creuse son lit.
Elle rafraîchit les parcelles en été,
Ses eaux calmes invitent les grands et petits.

Dans un causse rocailleux et sauvage,
Le paysage est grandiose et naturel.
Les falaises façonnées n'ont pas d'âge.
Cabrerets pose dans ce tableau d'aquarelles.

Entre azur et verdure, le village resplendit.
Les maisons ont fière allure autour du clocher,
Maître majestueux qui veille sur la vie,
Ouvrage sublime, un refuge pour la paix.

Cabrerets, un coin de paradis au grand air,
Image d'antan où les campagnes vivaient,
Décor du passé dont la mémoire se perd,
Cliché du présent pour touristes en congé.

Oh ! petite cité qui rappelle l'Eden,
Ton château du Diable accroché au rocher
Est le témoin vivant d'une histoire ancienne.
Tes maisons collées aux parois ont de l'attrait.

Oh ! village mystique combien vénéré,
Tu conquiers le cœur et l'âme du poète.
Ta beauté et ton charme font publicité,
Tes balcons fleuris sont tous les jours en fête.

Oui, Cabrerets, tu m'as tout simplement séduit.
Continue à te mirer dans le beau « Célé ».
Et puisque tu sens déjà très fort le midi,
Je viendrai, souvent, dans tes rues, me promener.


Marc GANRY


Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir