Un jour, je serai gendarme,
Les voleurs iront en prison ;
Sur la route, pas de charme,
Je punirai les infractions.

On me saluera dans la rue
Et on m'appellera Monsieur ;
Je serai beau dans ma tenue,
La moustache ferait plus sérieux.

Une idée, un souhait, un dessein,
Un augure quand j'étais enfant,
Une promesse faite au destin.
« Tu verras quand tu seras grand »
Rétorquait, en prenant ma main,
Ma douce, tendre et chère maman.

Les années succédèrent aux années.
J'allai de l'école au régiment.
Pour être un homme, faut faire l'armée,
Disaient nos aïeux blanchissants.

Douze mois pour mûrir l'esprit,
Découvrir d'autres horizons,
Donner de son temps à mère Patrie,
Prendre de bonnes résolutions.

De réflexions en convictions,
Alliant le moi et l'avenir,
Il fut ma grande révélation.
Pandore, j'allais devenir,
Tout dévoué à ses missions :
Protéger, sanctionner, prévenir.

Un beau métier que j'embrassai,
Noble Institution où j'appris.
Un désir qui s'est réalisé :
Servir Dame Gendarmerie.

Marc Ganry


Illustration : L'auteur à l'école de conduite...... Qui aurait cru !!...C'était hier... !!!!


Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir