{showcomments}
Dans le grenier de sa tendre enfance,
Il aimait se ressourcer mon papi,
Souvent, il attendait les vacances
Et nous montions tous deux au paradis.

Tout était bonheur quand il me prenait la main,
Lien profond de partage et d'amour.
Oh, combien étaient grands ces tout petits riens
Qui me faisaient adulte jour après jour.

Grand-père cherchait ses trésors du passé,
Avec lui, je faisais une odyssée fantastique
Rythmée par les craquements du plancher.
La pendule s'arrêtait, c'était magique.

Il me lisait de belles histoires,
La vie de Cendrillon, du méchant loup,
La fable du corbeau et du renard,
Il était une fois...l'oncle Picsou.

Livres et jouets gentiment se réveillaient
Et quittaient leurs habits de poussière.
Devant eux, mon regard s'émerveillait,
Je me sentais bien dans cet humble univers.

Un Eden habité par la tendresse,
Deux cœurs épris d'un vrai bonheur,
La fête pour des joujoux en liesse
Donnée en cadeau à leurs bienfaiteurs.

Les 45 tours engourdis étaient tout joyeux,
Quand le tourne-disque faisait sa toilette,
Johnny, sur scène, allumait des feux,
Alain Barrière chantait les guinguettes.

Une voix s'élevait, le couvert était mis.
C'était grand-mère qui appelait ses garnements.
Encore un moment répondait le papi,
Nous raccompagnons la Belle au bois dormant.

Marc GANRY


Illustration : A paraître

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir