ou « Envie de crier »
J'ai envie de crier ma colère,
Mon indignation et mon mépris,
C'est plus élégant avec des vers,
Honte aux zéros qui ont sali ma Patrie

Révolte, dégoût, amertume,
Ruines, désastre, scandale,
Un coup de gueule pour ma plume,
Mon Pays souffre, il a trop mal.

Corruption, irrespect, déshonneur,
Déchéance, intolérance, indécence,
Sans âme, sans entrailles et sans cœur,
Désaveux pour la France.

Manquements, frustration,
Irresponsables, Incapables,
Des joueurs pourris par le pognon,
Des dirigeants quasi détestables.

Terminé le psychodrame,
Place à la grande tristesse,
Purge pour ces acteurs infâmes,
Pétris d'insolences et d'indélicatesses.

Où est ce maillot prestigieux
Brodé d'une étoile de champion du monde,
Aujourd'hui lambeau de tissu miséreux
Arboré par des footballeurs immondes.

Quel exemple pour nos petits
Qui se souviendront de deux équipes,
Celle qui a glorifié leur Patrie,
Et celle qui a outragé leur République.

Rideau sur les poisons du football,
Odieusement « portés » par des malfaisants du sport,
La grande lessive pour ces maillots trop sales,
Nettoyer, assainir pour un nouvel essor.

Marc Ganry

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Liste des poèmes