Dans la grande arène de la France,
Les Hommes, sans fin, se livrent bataille.
Ils trônent les gavés de l'opulence,
Les puissants, les seigneurs canailles.
Ils misèrent, les asservis des mandatures.


Ecoutez, l'Hexagone est aux abois,
Le diable habite les esprits impurs,
Ceux qui, sur le peuple, déversent leurs lois,
Ces drogués inconditionnels du pouvoir,
Ces fauves méprisants qui n'ont pas d'âme,
Ces nantis qui ne rêvent que de gloire,
Ces donneurs de leçons que la haine enflamme,
Ces pseudo acteurs, magiciens de la Patrie,
Minables dans leur rôle de bienfaiteurs,
Excellents quand la réplique est supercherie,
Insuffisants pour parler France et grandeur !

Regardez, le Pays a mauvaise mine,
Diagnostic : une immunodéficience,
Remède : un antidote nommé Marine,
Une thérapie osée pour sauver France !

Constatez, la République est en crise,
Le jour, la nuit, elle est agressée, violentée,
Ses entrailles ont mal, son cœur se brise,
Elle perd son âme, doutant de son identité !

Voyez, la Démocratie est en danger,
Les vautours de la politique s'entredéchirent,
La lutte est sans merci, il n'y a rien à partager,
Ecraser pour mieux régner, des mots à traduire !

Prenez garde, la Nation est à la dérive,
Le voile de la peur se répand inexorablement,
Les homo bestiaux débarquent sur ses rives,
Demain, ils chasseront ses légitimes enfants !

Priez, la France est en difficulté,
La meute de requins encercle le navire,
Le Capitaine et son équipage font unité,
Combien de temps tiendront-ils ? Nul ne peut le dire !

Marc Ganry

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Liste des poèmes