1964 - Cette année là...! (1)

( ou Segonzac, la Renaissance)

segonzac19641
 
Elle me revient souvent en mémoire
Cette année là ! Au cœur de ma prime jeunesse.
Un printemps qui dure avec ses promesses,
Le soleil qui brille après les nuages gris noir.
 
Cette année là ! Je souffle mes treize bougies,
C'est l'éveil des plaisirs et l'insouciance,
Entre l'enfance et l'adolescence,
De ce temps là, beaucoup de nostalgie.
 
Nous sommes trois loupiots. Je suis le benjamin.
Une belle fratrie orpheline de la main paternelle,
Papa, trop vite parti pour la nuit éternelle.
J'ai huit ans, Satan frappe fort mon destin.
 
Maman trime dur pour nourrir ses garçons.
Quitter la ferme, partir, se reconstruire.
La vie continue, manger, travailler et s'instruire.
Je suis un drôle, fragile tel un bourgeon.
 
Un jour, il arrive un "autre Papa", un "autre mari",
Une autre main que je prends avec félicité,
Une main d'Amour et de bonté,
La Providence pour une Maman et ses trois chéris.
 
Cette année là ! Elle est gravée dans mes souvenirs.
C'est à Segonzac que je connais l'épanouissement.
Un bourg de "Grande Champagne", coquet et charmant.
Joyau charentais, tout en douceurs et plaisirs.
 
" La part des anges" (1) y colore les chais ancestraux.
Une halte pour repenser sereinement les lendemains,
Un nouveau départ pour poursuivre le Chemin,
Segonzac, où j'ai mûri au pays du "Cognac" et du "Pineau".
 
(1) Evaporation, des fûts, de l'eau de vie "Cognac" qui noircit les murs et les toits des chais où sont stockées les barriques.
 
Marc Ganry
19/01/2016

Ajouter votre commentaire

Ecrire un commentaire en tant qu'invité

0
conditions d'utilisation.

Liste des participants qui ont commenté cet article