Au cœur du pays de la lentille,
Les regards dirigés vers l'occident,
Ils sont prêts, arborant la coquille,
Pour la longue marche vers l'océan.

Sur le parvis de la cathédrale,
La main du Seigneur bénit leur chemin,
Et c'est du Puy, sainte capitale
Que partent les courageux pèlerins.

Il y a là, Dédé, Odette et Fernand,
Nanou, Marie-Pierre, Josy et Michel,
Gais et joyeux lurons qui vont marchant
Honorer Saint-Jacques de Compostell'

Il y a aussi Jean-Claude et Monique,
Martine, Odett', Marie-Lou et Marco,
Acteurs de l'odyssée fantastique
Et témoins de l'appel de Santiago.

Sur les routes et sentiers de France,
Ils traversent villes et villages,
Et quand leur corps connaît la souffrance,
Le gîte d'étape accueill' les sages.

Chaque jour offre son estampille,
Carnet de route pour peregrinos
Qui marchent de Navarre en Castille
En saluant Pampelune et Burgos.

Qu'ils sont longs les chemins en Espagne,
Rubans sans fin qui mènent à Compostell'
Et s'ils sentent la foi qui les gagne,
Les pèlerins remercient l'Eternel.

Ils ne craignent ni le vent, ni la pluie
Défiant le brouillard et le grand soleil,
Et dans l'albergue, quand tombe la nuit,
Les âmes se reposent puis sommeillent.

Quand ils foulent la terre de Galice,
Les marcheurs sont bien dans leurs brodequins,
Finis les maux, tout devient délices,
Ils entendent déjà la voix du Saint.

Triomphants, ils entrent dans la cité,
Portés en chœur par les anges du ciel,
Vivent les pèlerins aveyronnais,
Qui ont marché du Puy à Compostell'.


Marc GANRY


Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir